Pratiquer la géographie environnementale sur un terrain de thèse : un apprentissage réciproque ?

Pratiquer la géographie environnementale sur un terrain de thèse : un apprentissage réciproque ?

En avant-première du numéro spécial des Feuilles sur la géographie hors-les-murs, nous publions une Feuille réflexive sur une collaboration entre une doctorante et des étudiants de Licence sur un terrain de thèse, dans le cadre d’un atelier expérimental de découverte de la recherche en environnement.

Par Laura CLEVENOT (Université Paris 1, UMR 7533 LADYSS)

2019 – Feuille n°2

Objectifs : L’objectif de cette Feuille est de s’interroger sur les bénéfices que peuvent tirer étudiants et doctorants d’une collaboration sur un terrain de thèse. S’appuyant sur un retour d’expérience concernant l’organisation d’un atelier expérimental de découverte de la recherche en environnement proposé à des étudiants de 2ème année de Licence, cette Feuille questionne la place des terrains de thèse dans l’enseignement de la géographie, mais aussi dans le processus d’orientation des étudiants de Licence. Cette Feuille interroge également les bénéfices d’un tel projet pour le doctorant qui l’encadre, tant pour son expérience de futur enseignant que pour le recul qu’il impose sur son propre travail de recherche.


Pour citer cette Feuille : Clevenot L., 2019. “Pratiquer la géographie environnementale sur un terrain de thèse : un apprentissage réciproque ?”, Feuilles de géographie, 2019-2, 31 p.

Type : Feuille réflexive

Niveau : Licence

Mots-clés : enseignement, terrain, thèse, orientation professionnelle, géographie environnementale.

Télécharger la feuille