Devoir : L’analyse des corrélations et la régression linéaire, le cas des résultats électoraux à l’élection présidentielle de 2007 dans le Val-de-Marne (94)

Devoir : L’analyse des corrélations et la régression linéaire, le cas des résultats électoraux à l’élection présidentielle de 2007 dans le Val-de-Marne (94)

Par Etienne TOUREILLE (FR 2007 CIST – UMR Géographie Cités)
2019 – Feuille n°1

Objectifs : 

L’objectif de cette feuille est d’évaluer l’acquisition des connaissances relatives à l’analyse des corrélations et de la régression linéaire. Après un retour sur quelques connaissances en statistiques descriptives, cette feuille a pour objectif de vérifier tant des connaissances théoriques (principe de la modélisation statistique, différence entre corrélation et causalité) que la capacité de l’étudiant.e à lire, analyser et interpréter différents résultats (coefficient de Bravais-Pearson, coefficient de détermination, paramètres du modèle de régression linéaire, interprétation graphique de la relation et de ses résidus).


L’exercice est appliqué à un cas d’étude particulier : les résultats électoraux à l’élection présidentielle de 2007 dans le département du Val-de-Marne. Au-delà d’un exercice statistique, c’est donc plus généralement le formalisme et le cadre d’analyse propre à l’analyse statistique de deux variables quantitatives qui est proposé pour répondre à une problématique et des hypothèses explicitement formulées s’inspirant de la littérature ou de problèmes de société (question du vote d’extrême droite périurbain). Le choix du Val-de-Marne est quant à lui plus anecdotique : il présentait surtout l’intérêt d’être un espace d’étude francilien (région de l’Université dans laquelle cette université fut proposée) comprenant une large palette de bureaux de vote localisés dans des espaces urbain et périurbains.
Cet exercice prend le soin de revenir aux fondamentaux de la méthode, il est donc adapté à une évaluation intermédiaire comme à un contrôle terminal, à un exercice de remise à niveau ou une évaluation diagnostic (niveau L2 ou L3, selon le niveau). L’exercice ne nécessite pas d’ordinateur et peut être réalisé sans calculatrice. Ce dernier choix est lié à la volonté d’éviter à l’étudiant.e de gérer de front les problèmes liés à la manipulation de l’outil informatique (parfois facteur de stress supplémentaire dans un contexte d’examen) et la mise en place d’un raisonnement statistique appliqué à un thème relié à des problématiques plus générales de géographie humaine (ici la géographie politique). Le choix d’un examen sur document papier permet également de proposer une plage de temps sanctuarisée pour traiter de manière approfondie de questions statistiques sans prendre le risque d’en perdre du fait de difficultés techniques (manipulation logiciel, problème lié au parc informatique, par exemple).
Un court retour sur expérience, présentant le contexte d’application de l’exercice et sa réception par les étudiant.e.s est disponible à la fin de cette feuille, afin de proposer quelques propositions d’adaptations possibles aux utilisateurs.

Pour citer cette feuille : Toureille E., 2019, « Devoir : L’analyse des corrélations et la régression linéaire, le cas des résultats électoraux à l’élection présidentielle de 2007 dans le Val-de-Marne (94) », Feuilles de géographie, 2019-1, 11 p.

Type : Feuille d’évaluation

Niveau : L2-L3

Mots-clés : Analyse des corrélations, régression linéaire, statistique bivariée, géographie électorale, France, Ile-de-France.